Shalom ??

Publié le par Eve

Shalom,

 

         Je viens vous donner quelques nouvelles de la terre sainte. Vous avez tous entendu parler de mon nouveau pays dernièrement et comme toujours pas en bien.

Tout d’abord tout va bien pour moi. Je n’étais pas à Jérusalem lors de l’attentat qui a eu lieu. Cela s’est déroulé dans une école talmudique dans un quartier juif de Jérusalem-ouest.

         Mais revenons d’abord sur les premiers (derniers…) gros évènements : les attaques aériennes sur Gaza. En réponse à des tirs de roquettes palestiniens, Israël a lancé l’opération « hiver chaud » (je voudrais un jour rencontrer le responsable des noms de missions, c’est toujours assez comique…). Résultat plus de 150 morts en 1 semaine. Mais ne vous inquiétez pas, Israël ne faisait que se défendre. Il faut bien ça. Ben oui, on retire le droit essentiel de liberté aux palestiniens et en plus ils doivent fermer leur gueule. Normal, ils sont trop bizarre ces arabes… le principal c’est que Israël a préparé l’opinion internationale. L’opinion internationale est une notion étrangère ici. Elle est où dans tout ça ? Il y a bien l’ONU qui s’est réuni en catastrophe. De la réunion est sorti un « c’est pas bien, il y a trop de mort »… Belle analyse. Ils vont avoir une grosse fessée ces israéliens, pan pan cucul !! De toute façon, Israël n’autorise personne à dire quoique ce soit sur leur façon de se défendre… c’est de l’auto défense. Et ça je dois dire que c’est bien trouvé !!!

Il y a eu des répercussions par ici. On sentait monter la tension, quelque chose ne tournait pas rond. Les soldats étaient de plus en plus présents en Palestine comme en Israël. Les jeeps ont fleuri comme des fleurs au printemps. Des coups de feu ont été tirés du côté de Gilo, ‘colonie située entre Jérusalem et Bethléem, ce qui a donné lieu à une grosse incursion israélienne. Et il y a eu un mort à Yatta, village près d’Hébron. L’ambiance était pesante. On sentait que quelque chose ne tournait pas rond. Pour la première fois depuis que je suis ici, je ne me suis pas sentie en pleine sécurité en allant à Jérusalem.

Nous avons eu peur de la tournure que ça aurait pu prendre. Surtout qu’il était question d’une réoccupation de Gaza par Israël.

Ce qui me faisait enrager, c’était les informations données par la TV. Le lundi, ils ne parlaient, ni ne comptaient les morts qu’il y a eu depuis le mercredi précédant. Non depuis samedi ça leur suffisait et ça paraissait moins importants 66 morts depuis samedi plutôt que 150… Merci les informations !

         Et puis la pression a été trop forte, ça a pété. Il y a eu cet attentat faisant 8 morts plus le tireur et 35 blessés. Ça fait un choc. C’est Marie qui travaillait qui nous a prévenu. L’info est allée très vite. Des images ont été visibles rapidement à la TV. Le tireur vivait à Jérusalem-Est. A l’hôpital, il nous a été di qu’il était originaire d’El Khader, un village voisin de Bethléem. Ce doit être vrai car nous avons entendu des détonations de ce côté-là un bonne partie de la soirée. Par la suite, nous avons su que les israéliens avaient détruit 2 maisons là-bas.

Toutes les chaines, locales et internationales, ont fait une édition spéciale. Moi ça me laisse songeuse quand je vois que pour les morts de Gaza, il n’y avait qu’un petit aparté dans le journal. Et bien sur c’est un attentat commis par un terroriste. Quand Israël explose des villes entières de gaza faisant 150 morts dont de nombreux enfants, c’est de l’auto-défense…

Petit calcul mental : 2 morts à Sdérot à 150 à Gaza ; 8 morts à Jérusalem, combien en Palestine ??? Pas de soucis, ils se défendent. Il faut juste avoir le bon point de vue.

         C’est dur de ne pas prendre parti quand on voit ça.  C’est tellement surréaliste pour une occidentale pour moi. La guerre, c’est quelque chose que mes grands-parents ont vécu, pas moi. Ça commence à être totalement fictif pour les nouvelles générations. Aujourd’hui je me retrouve dans un pays occupé, avec des gens de mon âge ayant connu ça, ayant des histoires plus dingues les unes que les autres. Une question persiste : au nom de quoi on peut prendre le droit de faire ça ? Et toutes les belles institutions mises en place pour éviter des guerres, défendre les opprimés, elles sont en vacances, en grève, aveugle ?? Je ne cautionne pas ce qu’a fait ce palestinien. Mais quand on connait un peu leur vie et leur perspective d’avenir on peut les comprendre. Ils n’ont plus rien à perdre, on leur retire tout…

Publié dans Situation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article